Les enfants sélectifs - comment leur apprendre des habitudes alimentaires saines

Publié le: 12.12.2019.

Auteur: tihomir

Si les phrases « Je vais mourir si je mange ce brocoli!» ou «Je veux manger autre chose!» semblent familières, vous avez probablement un enfant difficile en ce qui concerne la nourriture. Mais ne paniquez pas – non seulement ce n’est pas la fin du monde, mais c’est quelque chose que plus d’un million de parents affrontent chaque jour. Avec différentes combinaisons d'encouragement, de patience et de compréhension, il est possible que des repas stressants, pleins de persuasion et de conflits, fassent partie du passé. Bientôt, tout le monde quittera la table fatigué ou souriant. Mais vous devez d’abord comprendre pourquoi votre enfant est difficile. Après cela, il est plus facile d'agir.

 

Enfants et nourriture

Les enfants deviennent difficiles pour une multitude de raisons. Parfois, ce comportement découle d'un désir d'indépendance et d’autonomie ou de la peur de choses nouvelles et inconnues. D'un autre côté, il se peut simplement qu'ils ne désirent pas une variété d'aliments ou souhaitent avoir une certaine consistance en ce qui concerne l'alimentation.

Les enfants deviennent généralement difficiles lorsqu'ils commencent à manger seuls. C’est généralement la première chose qu’ils contrôlent. À mesure qu'ils grandissent, ils subissent divers changements et ont besoin de quelque chose de cohérent qui leur procure un sentiment de sécurité. Les choses se compliquent, leurs besoins nutritionnels diminuent, car leur rythme de croissance jusqu'à présent a ralenti. Est-ce que cela vous surprend qu'ils ont moins besoin de nourriture et d’alimentation ?

Les causes les plus fréquentes de sensibilité extrême et quoi faire

Il y a beaucoup de raisons en ce qui concerne la sensibilité de nourriture. Ci-dessous, nous énumérons les raisons les plus courantes d’être sélectif et vous proposons des solutions pour y remédier.

Les enfants veulent être indépendants

L’une des raisons les plus fréquentes est qu’en fait, les enfants sont impuissants en ce qui concerne la vie et, en se nourrissant, ils deviennent un indépendants dans une mesure. Prévenez la sensibilité en leur demandant de goûter au moins une bouchée d'un nouvel aliment servi. En outre, permettez-leur de préparer un nouveau repas avec vous.

Les enfants n'aiment pas le goût des nouveaux aliments

Les jeunes enfants ont un palais plus sensible que les adultes, de sorte que certains aliments peuvent avoir un goût étrange. Souvent, les nouveaux aliments doivent être présentés aux enfants 10 à 15 fois avant de les essayer, alors soyez patients. Lorsque vous leur servez un nouveau repas, n’en faites pas un grand spectacle. Offrez simplement un repas à votre enfant et laissez la situation se développer toute seule.

Les enfants n'ont pas faim

Si votre enfant mange rarement, ou jamais, un repas complet, vous lui donnez peut-être des portions trop grandes. Réduisez les portions et observez ce qui se passe. Augmentez les chances que votre enfant goûte quelque chose de nouveau en le proposant au déjeuner. C'est un moment où les petits ont encore de la place dans leur ventre et sont plus susceptibles de goûter à quelque chose de nouveau.

Les enfants sont hyperactifs

Les enfants ont des réserves d'énergie infinies. S'attendre à ce qu'ils passent quelque temps assis est une mission impossible. Gardez votre temps d'alimentation le plus court possible et organisez vos repas tôt avant que vos enfants ne soient fatigués et irritables.

La nourriture servie aux enfants est ennuyeuse

La croissance des enfants ralentit considérablement à partir de la deuxième année et donc ils perdent souvent leur intérêt pour l'alimentation et la nutrition. Les repas sont ennuyeux et il est de plus en plus difficile de les maintenir intéressés. Servez des repas et des aliments amusants, décorez-les, donnez-leur un nom, laissez votre enfant vous aider aussi. L'enfant va profiter de ces repas et vous aurez plus de plaisir.

Les enfants sont sensibles à l’odeur, au goût et à la texture

Le palais d'un enfant est très différent du palais d'un adulte. Ils sont souvent sensibles aux odeurs, aux saveurs et à la texture des aliments. Surveillez les sensibilités alimentaires de votre enfant et gardez cela à l'esprit lorsque vous lui offrez de nouvelles saveurs. Offrez-leur quelques options et laissez-les choisir les leurs. Au lieu de froncer les sourcils, vous obtiendrez des sourires.

Les enfants n'aiment pas essayer de nouvelles choses

Acceptez le fait que souvent les enfants ne veulent pas essayer quelque chose de nouveau. Travaillez dessus et proposez de nouveaux aliments avec au moins un aliment que votre enfant a déjà goûté et aime. Lors de la présentation de nouveaux aliments, vous n'en faites pas un étalage. Utilisez des encouragements et des éloges, même lorsqu'ils n'ont goûté qu'une seule bouchée. Enfin, quoi que vous fassiez, ne préparez qu'un seul repas pour la famille. Préparer des repas spéciaux pour les enfants sélectifs n’est pas la solution, cela les encourage à continuer à agir de la même manière.

Les enfants veulent être inclus

De temps en temps, laissez les enfants vous aider à préparer votre repas. Emmenez les enfants à l'épicerie et décidez quels aliments préparer. Incluez les plus petits dans le processus de préparation en leur donnant des tâches simples comme éplucher une banane, casser des œufs ou moudre du fromage. Demandez-leur de vous aider à mesurer, verser et mélanger les ingrédients.

Les enfants adorent la malbouffe

Aussi difficile que nous puissions accepter, le fait est que les enfants adorent les choses malsaines. Le moyen le plus simple d'éviter de manger des aliments malsains est de ne pas les garder chez vous. Si et quand votre enfant demande quelque chose de doux, de malsain, etc., ne répondez pas que vous n'en avez pas. Dites plutôt que vous ne l'avez pas à la maison. Conservez des aliments simples et sains à portée de main et proposez-les en échange de collations malsaines.

Les enfants détestent les légumes

C’est plus qu’un cliché délavé. Les enfants ne sont pas vraiment enclins à manger des légumes. Néanmoins, ils doivent être consommés. Essayez donc de les inclure dans le menu et de les offrir avec des aliments que vos enfants adorent. Ne les forcez pas à essayer de nouveaux légumes.

Qu’est-ce qu'il faut éviter ?

Tout comme il y a des choses à faire quand il s'agit d'enfants sélectifs, il y a aussi certaines choses et situations à éviter:

Forcer votre enfant à manger

Rappelez-vous que l'appétit des jeunes enfants est imprévisible et qu'ils ont besoin de beaucoup moins de nourriture que les adultes. Forcer un enfant à manger lorsqu'il n'a pas faim ou simplement ne pas manger n'est pas la solution. Dans la plupart des cas, il en résulte un cercle vicieux de repas stressants. En exigeant quelque chose à manger, vous n'obtiendrez que la résistance de votre enfant. Tout simplement, ca ne vaut pa la peine.

Servir des portions irréalistes

Le service pratique du repas de votre enfant équivaut à ce qui suit: combien d'années, autant de cuillères à soupe par repas. Ce qui signifie que si votre enfant a trois ans, chaque plat doit être servi à raison de trois cuillères à soupe chacun. Essayez de mettre moins de nourriture dans l'assiette que ce que votre enfant va manger. De cette façon, ils peuvent en rechercher davantage, ce qui le rendra fier et important, et ne le considérera pas comme un échec. N'insistez pas pour qu’il mange absolument tout. Il est important de leur faire savoir qu'il est acceptable pour eux de contrôler leur corps.

Arrangements

"Négociation" est hors de question, car cela va avoir un effet contre-productif. Cela peut sembler une solution rapide et facile, mais ce n’est pas du tout le cas. En fait, de cette manière, l’enfant pensera qu’il pourrait bénéficier d’un traitement spécial en échange du respect d’autres règles et attentes. Aussi tentant que de paraître offrir un dessert à un enfant en échange de manger des légumes, il est beaucoup plus efficace de lui proposer de nouveaux aliments à plusieurs reprises, sans pression ni persuasion. Avec la répétition et la présentation de nouveaux aliments, au fil du temps, ils voudront simplement essayer.

Marquer un enfant comme "sélectif"

Si vous continuez à dire que votre enfants est difficile en matière de nourriture, arrêtez-le tout de suite! Premièrement, la cueillette d’aliments a de nombreuses connotations négatives. L’utilisation du terme peut donc affecter l’estime de soi des enfants. Deuxièmement, si vous appelez votre enfant un cueilleur, vous le convaincrez que cela vous empêchera d'essayer de nouvelles choses.

Auto-accusation

La conscience parentale est une chose puissante et très nocive. Il est naturel que vous vous sentiez coupable si vous avez un enfant qui est difficile en matière de nourriture. Mais vous n'êtes pas seul dans cette situation et c'est une chose qui est causée par quelque chose que vous ne pouviez ni prédire ni contrôler. Si vous vous sentez coupable, examinez les raisons pour lesquelles les enfants sont sélectifs à manger. Les enfants ont de nombreuses raisons pour lesquelles ils sont comme ça, du palais hypersensible aux repas ennuyeux…

Le pouvoir d'une attitude positive

Souvent, les parents préparent leurs repas devant les enfants sans rien dire, ni même rien de ce qui est servi. Les attentes sont telles que l'enfant doit manger ce qui est dans l'assiette et c'est tout. Un bon moyen de s’occuper d’un enfant difficile est de parler positivement de la nourriture que vous avez préparée et de la décrire brièvement. Expliquez-leur où vous avez acheté vos courses, comment vous les avez conservées, etc. Lorsque vous en avez l'occasion, expliquez-leur comment certains plats sont liés à des cultures particulières. Apportez de nouveaux plats à l'apprentissage de différents pays.

Vous n'êtes pas un bon exemple

Sans aucun doute, il s’agit de l’erreur la plus courante et la plus problématique des parents. Vous ne pouvez pas vous attendre à ce que votre enfant essaie avidement de nouveaux aliments lorsque vous ne le souhaitez pas. Si vous ne voulez pas manger la nourriture que vous avez préparée pour votre enfant, pourquoi voudrait-il la manger? Montrez-leur que le nouvel aliment est délicieux, goûtez-le avant eux. Choisissez parmi quelques-unes des choses que vous n'avez jamais essayées et laissez vos enfants vous regarder les essayer pour la première fois. La meilleure façon de traiter les petits enfants sélectifs est de vous donner un exemple positif.

La chose la plus importante à retenir est que vous et votre enfant avez chacun une responsabilité. Le vôtre est de leur offrir une sélection saine de plats amusants et agréables. Et c'est à votre enfant de décider et de choisir les aliments sains à choisir et la quantité de nourriture qu'il doit manger jusqu'à satiété. Cela permettra à l'enfant d'apprendre à écouter son corps. N'oubliez pas que vous n'êtes pas quelqu'un qui applique la loi, mais que vous êtes ici pour les guider. Finalement, ça va passer. Et ils bénéficient surtout de réductions lorsque les aliments sont présentés dans un environnement sain et entourés d'une famille qui les soutient.