5 manières de protéger vos enfants des abus sur Internet

Publié le: 13.12.2019.

Auteur: tihomir

L’internet a amélioré nos vies de nombreuses façons, mais est également devenu une source inattendue de problèmes. L'abus est un exemple typique, qu'aucun parent ne devrait ignorer ni ignorer. Aujourd'hui, plus que jamais, les abus en ligne constituent un problème grave et croissant. Dans le monde numérique, les enfants peuvent être victimes d'abus à diverses occasions. Les enfants utilisent Internet pour apprendre, jouer et socialiser. Les agresseurs le savent très bien et ils savent aussi que les enfants utilisent souvent Internet sans l'aide d'une personne âgée. Il n’est donc pas surprenant que les agresseurs déplacent leurs mauvaises habitudes hors du terrain de jeu et dans le monde numérique.

Détermination de l'abus

La cyberintimidation, (Cyberbullying en.), est un comportement en ligne qui blesse les autres. Grâce à la technologie, les cyber-agresseurs harcèlent, menacent et gênent souvent leurs victimes. Les abus en ligne peuvent être présentés de nombreuses manières et peuvent inclure:

  • Intimidation de quelqu'un
  • Usurpation d'identité
  • Publication des informations personnelles de quelqu'un
  • Partage de photos sans autorisation
  • Création d’un blog ou d’un site web sur quelqu'un
  • Poste d’une vidéo qui montre une victime d'intimidation

Un des faits effrayants est que n'importe qui peut devenir la cible d'un agresseur. Heureusement, vous pouvez, en tant que parent, faire certaines choses pour réduire le risque que votre enfant soit victime de cyberintimidation.

Impact de la cyberintimidation

Parce que cela se passe dans le monde "virtuel" plutôt que "réel", les gens minimisent parfois l'ampleur et la gravité de ces situations. Mais l'intimidation en ligne doit être prise très au sérieux, tout comme "traditionnelle".

La cyberintimidation peut prendre de nombreuses formes et aucune ne doit être ignorée. Les enfants se sentent souvent impuissants et effrayés parce que les abus se produisent en ligne, jour et nuit, et parfois, ils ne savent même pas qui est leur agresseur. Parce que les agresseurs ont tendance à partager des informations privées et parfois même fausses sur leurs victimes, les enfants peuvent se sentir exposés et humiliés, et les abus peuvent grandement affecter leur confiance en eux.

Les enfants victimes peuvent commencer à se sentir sans valeur et déprimés. La dépression peut les amener à perdre tout intérêt pour des choses qui les rendent heureux et même à s’isoler et à s’enfermer, mais aussi à vouloir éviter l’école par peur de rencontrer un agresseur. Certains peuvent même ressentir des symptômes psychiques qui provoquent des maux de tête fréquents, des douleurs abdominales et d'autres conditions associées aux situations stressantes.

La cyberintimidation n'entraîne pas seulement des conséquences négatives pour les victimes; c'est également inquiétant pour les parents dont les enfants sont la cible d'abus. En fait, les parents pensent souvent qu'ils vont résoudre le problème en interdisant l'utilisation de la technologie pour mettre fin aux abus. Mais cette approche fait plus de mal que de bien.

Mesures que les parents peuvent prendre

Comme chaque parent, vous ne voulez pas que votre enfant soit victime de cyberintimidation. Heureusement, vous pouvez prendre certaines mesures pour réduire considérablement le risque que cela se produise.

1. Vous devez comprendre la technologie

Sans comprendre les techniques et les outils utilisés par les agresseurs, il ne sera pas facile de détecter les abus. Bien que les pages et les réseaux sociaux utilisés par votre enfant ne soient peut-être pas les moins attrayants pour vous, cela vaut non seulement la peine de les connaître, mais aussi de commencer à les utiliser. Cela nécessite un peu plus de recherche, mais c'est aussi une excellente occasion de s'asseoir avec votre enfant et d'expliquer le fonctionnement des pages.

Asseyez-vous et parlez à votre enfant. Laissez-le vous montrer ses sites Web et réseaux sociaux préférés. Explorez différents types d'activités en ligne et demandez à vos enfants d'expliquer des concepts que vous ne connaissiez pas auparavant. Apprenez comment le site fonctionne et comment les enfants interagissent les uns avec les autres. Demandez à votre enfant pourquoi un site particulier est si populaire et pourquoi il aime l’utiliser. Lorsque votre enfant saura que vous connaissez le site Web qu'il utilise, il sera plus facile à l'avenir de vous contacter et de demander conseil à l'avenir.

2. Apprenez les règles du comportement en ligne

Souvent, les abus en ligne commencent lorsque l'enfant utilise Internet de manière inappropriée.

Expliquez à votre enfant que, même si les rencontres en ligne ne se font pas face à face, cela ne veut pas dire qu'elles doivent être grossières. Dites-lui comment vous attendez de lui qu'il reste poli et poli. Interdire l'utilisation de noms désobligeants, de malédictions et le partage d'opinions offensantes. Expliquez comment vous attendez d'eux qu'ils se comportent décemment, en direct et en ligne.

Dites à l'enfant que poster des informations inexactes sur d'autres personnes est mauvais. Demandez-leur de penser à ce qu'ils se sentiraient si quelqu'un le leur faisait. Apprenez-leur l'importance de faire attention quand il s'agit d'Internet et de publier diverses informations. Rappelez-leur que tout est fini une fois qu'ils ont cliqué sur «Soumettre» ou «Publier». Conseillez-leur de réfléchir à ce qu'ils vont poster pour ne pas mal interpréter le contenu. Enfin, rappelez-leur combien il est important de garder des secrets et de les partager est l'une des pires choses qu'ils puissent faire.

3. Gardez ce que votre enfant fait

Un enfant est plus susceptible d'être impliqué dans la cyberintimidation s'il estime qu'il est surveillé lorsqu'il utilise Internet. Dans cet esprit, soyez toujours à l'affût de l'utilisation d'Internet par bébé. Pour commencer, conservez l'ordinateur que votre enfant utilise dans un endroit visible.

Déterminez les règles exactes concernant le comportement en ligne et rappelez-les périodiquement. Par exemple, avertissez-les de ne jamais partager d'informations confidentielles avec des inconnus, tels que nom, école, adresse, numéro de téléphone, etc. Informez-les que quelqu'un peut imiter un ami. Apprenez-leur à ne pas répondre aux messages ennuyeux et autres brimades, mais à vous les montrer immédiatement.

Aidez votre enfant à créer des comptes sur les réseaux sociaux et autres profils. Toujours soyez conscient de leurs mots de passe. Ajoutez votre enfant en tant qu’ami à toutes les pages qu’il utilise et suivez ainsi ses activités. Dites à votre enfant que vous avez le droit de lire tous ses messages, courriels, messages texte et tout ce qui a trait à la technologie. Pensez uniquement à leur permettre de discuter et de correspondre lorsque quelqu'un est à la maison.

4. Discutez et déterminez des limites

Élaborez un plan détaillé des comportements et des limites en ligne et laissez toute la famille participer. Une bonne idée est de fixer une limite d'âge pour l'utilisation de sites Web spécifiques. Par exemple, de nombreux parents n'autorisent leurs enfants à utiliser Facebook que lorsqu'ils ont 13 ans. Si vous êtes également l'un de ces parents, assurez-vous d'expliquer aux enfants pourquoi vous fixez une telle limite. Passez périodiquement en revue les pages que votre enfant peut consulter et expliquez pourquoi certains enfants ne le peuvent pas. Rappelez à l'enfant le contenu qu'il est acceptable de partager et celui qui ne l'est pas. Ceci est particulièrement important car de nombreuses écoles et employeurs examinent les profils sur les réseaux sociaux avant de prendre une décision finale en matière d'inscription ou d'emploi.

Utilisez la technologie pour protéger votre enfant des éventuels abus en ligne. Les contrôles parentaux, les filtres Internet, etc. peuvent aider à cet égard.

5. Savoir comment gérer les abus en ligne

Si votre enfant devient la cible d'abus, conseillez-lui de ne pas répondre directement ou immédiatement, et tentez également de vous abstenir. Dès que le problème survient, fermez tous les comptes et créez-en de nouveaux. Changez le numéro de téléphone portable de votre enfant. Montrez à l'enfant comment bloquer l’agresseur sur les réseaux sociaux, conservez des copies de tous les messages, courriels et noms d'utilisateur utilisés par l'agresseur.

Si l'enfant reçoit des menaces ou est victime d'intimidation, signalez l'agresseur sur le site et / ou à l'école. Si l'intimidation concerne l'école de quelque manière que ce soit, ne vous arrêtez pas au rapport que vous soumettez au directeur. Gardez une trace de ce qui se passe et demandez un plan écrit des actions et des mesures que l’école prendra. Ne haussez pas les épaules, n'exagérez pas et ne blâmez pas le bébé. Et n'interdisez en aucune manière injuste à votre enfant d'utiliser la technologie. Si votre enfant commence à montrer des signes de dépression ou d’autres symptômes, envisagez de les consulter chez un conseiller ou un médecin.

Remarque

De nos jours, la sécurité Internet devrait jouer un rôle important dans les règles de la maison. La prévention des abus en ligne est un processus continu. Adressez-vous régulièrement à vos enfants à ce sujet et expliquez, à l'aide d'exemples de la vie quotidienne, les raisons pour lesquelles il est important de respecter certaines règles en matière d'Internet. En fixant des limites et des attentes, vous garantissez la sécurité de votre enfant, mais lui fournissez également une utilisation amusante, éducative et confortable de l’Internet.